" J'AI PEUR MAIS J'AVANCE ..." NICOLAS MARTEL
Vendredi 25 avril 2014 à 19h30
> La Java – 60 minutes.
Pour la première fois, Nicolas Martel témoigne de son admiration pour la grande dame en noir, à travers son concert.

« J’ai pris une guitare et commencé à sentir comment, à partir de cet instrument, je pouvais trouver des boucles sur lesquelles les mots de Barbara pouvaient résonner, trouver une couleur musicale un brin différent, tout en respectant au mieux la mélodie de la voix. Le choix de la guitare électrique allait donner une radicalité aux arrangements. Elle permettait de quitter ce rythme de valse qui est très souvent présent dans ses morceaux, d’injecter dans la musique quelque chose de plus vif, tendu, de plus direct… afin que l’instrument prenne en charge aussi, parfois, la dramaturgie de certaines histoires. »

Un hommage androgyne et nostalgique qui laisse découvrir une idole dans l’ambiance musicale des cabarets allemands des années 30-40...

Avec la collaboration de Gilles Coronado, guitariste, et Claude Degliame, regard extérieur.


« Je ne suis pas plus mystérieuse que vous. Le noir, la couleur que j’aime, est devenue comme une étiquette. Avec mon physique étrange, vous me voyez habillée en bleu ciel ? Mais beaucoup de mes chansons sont gaies. C’est la vie qui est triste, pas moi. Je n’ai pas tué l’enfant, je n’ai pas muré les hommes…j’ai fait de la chanson engagée, engagée d’amour… » Barbara
(Extraits d’interviews du Télérama hors-série 2012)
Retour1
Nicolas-martel
Hommage à barbara
Lien permanent vers cet article